"We haven't been everywhere, but it's on our list"


" Life begins at the end of your comfort zone"


"Travel is the only thing you buy that makes you richer"


La fois qu’on a pris quelques jours "off"

La fois qu’on a pris quelques jours "off"

Depuis 7 ans, on a l’habitude de voyager 2 fois par année, pendant nos vacances.  On planifie la visite de tout ce qui est à voir, et chaque jour, minute même, sert à découvrir. On a à peine le temps de s’habituer au pays, qu’on est de retour au Québec. On se lève à 7:00 pour profiter pleinement de la journée et on se couche à 20:00 parce qu’on est trop claquées de la grosse journée de tourisme. On ne voit pas le temps passer, ça passe trop vite, on manque de temps.  Mais là, c’est différent....

En ce moment, on voyage, mais on n’est pas en vacances. 

Parce qu’être à l’étranger, c’est notre quotidien, c’est notre mode de vie. Depuis quatre mois, on est ailleurs. Stimulées par plein de nouveautés et plein de projets, on parcourt le monde. On a fait du volontariat, un safari-camping, du plein air, deux treks dans l’Himalaya, une retraite de yoga, on a changé de lits plus d’une dizaine de fois, de douches aussi, on a été malades, on rush avec le budget, on s’ennuie de notre monde et on a fait beauuuuucoup de transport!  Et tout ça, c’est épuisant, physiquement et mentalement. Non, on le sait, on n’est pas à plaindre, mais on peut être fatiguées quand même ;)

Cela dit, on a donc profité du Népal (notre cher Népal adoré), pour prendre des vacances. En revenant à Katmandou avant de traverser en Inde (qui ne sera pas de tout repos), on a décidé de prendre un long weekend de 4 jours. Un break de tourisme. On a donc...... rien fait pantoute! On a flâné dans Thamel sans but, on s’est installées pour lire dans des cafés (du déjeuner à l’apéro), on a lu La Presse en buvant un café, on a fait des mots croisés, on a fait du lavage, on a essayé de comprendre comment marchait iCloud, on a fouerré au soleil, on a dévalisé la « SAQ » du coin et on a veillé en écoutant des films sur Netflix. Mon dieu que ça a fait du bien! Aucune culpabilité... Ça peut sembler lâche de gâcher quelques jours dans le plus beau pays du monde pour se «reposer», mais à un certain point, tout le monde a besoin de se mettre à off.

Et même en se mettant au ralenti, on n’a pas échappé à cette belle réalité qu’est le voyage. On a fraternisé avec tous les gens de l’hôtel, on a discuté avec les propriétaires de restaurants, on a découvert des petites ruelles sympas, on a bronzé...mais on n’a toujours pas compris comment marchait le maudit iCloud!?!?

On a donc compris qu’on ne pouvait pas être toujours sur-stimulées et qu’on se devait de prendre le temps... Il y a des choses qui ne changent pas, même à l'autre bout du monde! Et on a décidé de l’accepter.  En voyageant pendant des mois et des mois, on va en avoir besoin des moments comme ça. Pour remettre les idées en place, pour avoir une vie plus « normale », pour mieux apprécier la suite. Et la suite, c’est l’Inde, c’est demain!

La fois qu’on a fait une retraite de yoga au Nepal

La fois qu’on a fait une retraite de yoga au Nepal